Rechercher
  • Cabinet vétérinaire équin

Vers une vermifugation raisonnée

De plus en plus fréquemment la coproscopie parasitaire ou recherche d’œufs dans les matières fécales fait partie intégrante du protocole d’entretien du cheval. En effet de nombreux parasites peuvent infester le tube digestif de nos équidés et les conséquences peuvent être fatales, c’est pourquoi une vermifugation régulière est conseillée. Cependant tous les chevaux ne présentent pas la même sensibilité, ainsi dans un même troupeau certains peuvent être fortement parasités et d’autres faiblement. De plus ils ne sont pas tous exposés à la même pression parasitaire selon leur mode de vie.


La coproscopie parasitaire permet de quantifier le nombre d’œufs par gramme présents dans les crottins d’un individu et donc de choisir ou non s’il est nécessaire de le vermifuger et avec quelle molécule.


Les résistances des parasites aux antihelminthiques étant de plus en plus développées, il convient de raisonner nos pratiques de vermifugation. De plus une grande partie des anti helminthiques présentent une toxicité pour l’environnement (une fois disséminés dans les crottins et dans le fumier/prairie).


L’idéal est d’effectuer des coproscopies chez chaque cheval tous les 2 à 4 mois, selon les conditions d’élevage, et de ne traiter que les individus dont les coproscopies sont supérieures à 200 opg (œuf par gramme). Le statut du cheval évolue peu au cours d’une saison d’herbe ou à long terme. Il est donc possible de gérer les programmes de vermifugation avec un minimum de coproscopies quantitatives d’une année à l’autre.

En fin de saison de pâturage, après les premières gelées, un traitement systématique doit être effectué contre les gastérophiles et anoplocéphales.

En conclusion, chaque cheval doit bénéficier d’un protocole de vermifugation adapté à son mode de vie et à sa charge parasitaire. La réalisation de coproscopies parasitaires durant la belle saison permet d’adapter au mieux ce protocole.


Nous proposons l’analyse coproscopique au cabinet dès à présent, n’hésitez pas à nous contacter pour le suivi de votre cheval.




306 vues